Expositions

Willy Ronis Photographe Humaniste

Exposition de 72 photographies en noir et blanc

du 8 juillet au 25 août De 15h à 20h Familial Visite commentée Adulte 7€ - Enfant 3€ à partir de 12 ans

Willy Ronis, né le 14 août 1910 dans le 9e arrondissement de Paris et mort le 11 septembre 2009 dans le 20e arrondissement de Paris, est un photographe français, lauréat du Grand Prix national de la photographie en 1979 et du prix Nadar en 1981.

Pour ses 15 ans, son père lui offre un appareil photographique. Il goûte alors à la photographie. Willy Ronis aspire à devenir compositeur de musique. Il entre comme photographe dans la boutique de son père, exerçant la photographie conventionnelle. Il apprend le métier, abandonne ses rêves de compositeur et très vite se passionne pour la photographie de reportages.

Il est l’un des représentants les plus importants de la photographie humaniste française avec Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau, Sabine Weiss.

Il définit lui-même l’école humaniste comme « Le regard du photographe qui aime l’être humain. »

« Je vais à la rencontre des gens qui me ressemblent. »

Les images de Willy Ronis sur les grèves, les manifestations, les conditions de travail en usine, les congés payés, les rues de Paris, les évolutions industrielles, les constructions, les portraits d’artistes constituent une œuvre intemporelle, tant elles s’inscrivent dans un réalisme poétique et humaniste. Willy Ronis photographie le naturel et le quotidien, associe l’image prise sur le vif avec le rythme musical inspiré par le mouvement.

En 2009, Willy Ronis confie : « Je n’ai pas eu une pratique heureuse. Mes bonheurs se passaient dans l’instant du déclic, mais jusque-là, j’étais assez mélancolique. »

À la question : « Mais la mélancolie, elle est composée de quoi exactement, la mélancolie du photographe ? » Willy Ronis répond : « La mélancolie est le contraste entre le bonheur de la prise de vue et l’incertitude de la destinée de l’image. » (Source : Willy Ronis en 2009 sur France Culture dans l’émission à Voix Nue).

Willy Ronis, photographe-reporter-illustrateur, lègue son œuvre photographique à la France au travers de deux donations (1983 et 1989).

La Médiathèque du patrimoine et de la photographie est affectataire de l’ensemble de son œuvre : 108 000 négatifs, 9 000 diapositives couleurs, 19 000 tirages, de nombreux cartons d’archives papier et de volumes de sa bibliothèque.

Association Passerelles des Mémoires